L’Association pour le Rayonnement de la Musique Ancienne en Basse-Normandie a pour but de sortir la musique "ancienne" de ses boîtes à musique pour retrouver la vivacité et l’authenticité des pratiques musicales d’autrefois (il n’y a pas si longtemps), lorsque la musique était avant tout le partage d’un art vivant, mêlant hautes traditions et improvisation, beautés aristocratiques ou sacrées et spontanéité populaire. Avec la danse qui lui était intimement associée mais aussi à l’Eglise comme au Théâtre, la musique avait à dire toutes les passions humaines.

     Notre association veut retrouver cette sociabilité des "ami(e)s de la Musique" qui se réunissaient autant pour en faire que pour en écouter dans les salons, les cafés, sous les tilleuls, dans la salle du conseil municipal ou chez l’Intendant ou l’organiste titulaire de la première paroisse de la ville.

     Nous voulons dépasser l’institution sociale du "concert", du moins ce qu’elle est devenue depuis sa codification bourgeoise datant de la seconde moitié du 19ème siècle, pour revenir à ses débuts, lorsque le concert était à la musique ce que la conversation était à l’art de la parole : un véritable "art de vivre" à partager entre ami(e)s.

     C’est pourquoi, nous proposons depuis plusieurs années les bistrots baroques pour jouer de la musique vivante qui plus est (chose rare et précieuse) dans des lieux de convivialité où, d'habitude, on entend hélas, plus qu'on écoute, de la musique enregistrée ou amplifiée.

     Nos cafés baroques vont se poursuivre tant à Caen que dans les autres villes de la région, répondant ainsi à notre vocation de diffusion, de rayonnement d’un trésor musical qui ne doit pas être réservé aux seuls initiés.

     Il y a aussi notre Académie, le Festival de Musique Ancienne de Lisieux, chaque année au début du mois de juillet : la musique ancienne c’est d’abord la jeunesse ! Une jeunesse pleine de talent et avide d’apprendre auprès des plus grands maîtres.

     Et enfin, nous faisons revivre une vieille tradition musicale caennaise tombée dans l'oubli : la fête de la Sainte-Cécile. Chaque année, aux alentours du 22 novembre, nous présentons un programme de musiques anciennes ou baroques.
L'objet de l'association
Association pour le Rayonnement de la Musique Ancienne en Basse Normandie
Caen - Normandie - France
Photo ┬ęTristan Jeanne-Val├Ęs